titre

Quelques conseils pratiques...

 

Il est recommandé de :

  • Pratiquer régulièrement, matin et soir

  • Pratiquer un Gonghyo "vigoureux : à voix haute et à rythme soutenu

  • Respecter son environnement : on n'impose pas sa pratique à ceux qui nous entourent, on fait preuve d'un minimum de discrétion

  • Se tenir bien droit, avec les mains jointes au niveau du plexus, l'extrémité des doigts pointée vers le nez

  • Accepter les idées personnelles qui surgissent : ne pas chercher à les étouffer, les laisser s'épuiser

  • Bien gérer sa respiration : il faut accepter de s'interrompre régulièrement pour bien respirer et donc être à l'aise et prononcer correctement ce que l'on récite .



  • On développe sa compassion, son écoute des autres.

  • Il est utile d'être prêt à partager ses connaissances et de savoir les exposer.

  • Il est indispensable d'assister aux réunions (étude et discussions) d'un groupe auquel on s'est joint.

 


Accessoires

Gong

Indispensable pour rythmer la méditation. Il en existe de toutes tailles...
gong

Encens

De préférence de l'encens japonais, sans fumée et au parfum délicat.
Le bâtonnet allumé doit reposer à l'horizontale.
Couché sur un lit de cendre, il brûlera parfaitement.
encens

Siège

On pratique assis sur une chaise, ou assis
en position du lotus (assis en tailleur)
ou à genou. Peu importe, pourvu que l'on
se sente bien et se tienne le dos droit
et que le Gohonzon soit légèrement
au-dessus de nous.
Personnellement j'utilise un siège ergonomique et m'en trouve très bien :
siege ergonomique

Minuteur

minuteur Il permet de réciter pour une durée préalablement choisie sans avoir à se préoccuper de la vitesse d'écoulement
du temps.

Une autre manière facile de se repérer : Les bâtonnets d'encens japonais brûlent en 20 minutes... Soit, grosso modo, le temps d'un Gonghyo incluant 10 minutes de daïmokus.


Lumière

Un butsudan avec éclairage à l'intérieur met mieux en valeur le Gohonzon, quelle que soit la luminosité de la pièce.
 


Mon astuce pour mémoriser l'ordre des séquences de Gonghyo

Avant même de connaître par coeur le texte sanskrit des deux extraits du Sûtra du Lotus pour être plus à l'aise dans leur récitation, il faut mémoriser l'ordre des différents coups de gong, chants et prières...
Ce petit objet (longueur réelle : 18 cm) peu encombrant, plutôt esthétique et facile à "lire", que j'ai fabriqué à l'aide de perles, m'a été d'une grande aide :

rangée de perles représentant Gonghyo
Dans l'ordre, de gauche à droite :
 1 - Frapper le gong 7 fois
 2 - Nam-Myoho-Rengué-Kyo 3 fois
 3 - Nam-Myoho-Rengué-Kyo 3 fois (le matin seulement)
 4 - Première prière silencieuse (le matin seulement)
 5 - Nam-Myoho-Rengué-Kyo 3 fois (le matin seulement)
 6 - Frapper le gong 3 fois
 7 - Chapitre 2 : "Moyens opportuns" (extrait)
 8 - Frapper le gong 3 fois
 9 - Chapitre 16 : "La durée de la vie de l'Ainsi-Venu" (extrait)
10 - Frapper le gong 5 fois
11 - Daimokus


12 - Frapper le gong 3 fois
13 - Deuxième prière silencieuse
14 - Nam-Myoho-Rengué-Kyo 3 fois
15 - Troisième prière silencieuse
16 - Nam-Myoho-Rengué-Kyo 3 fois
17 - Quatrième prière silencieuse...
18 - ...dont prières aux défunts avec frappe du
    gong, une fois, puis plusieurs fois lentement
19 - Nam-Myoho-Rengué-Kyo 3 fois
20 - Cinquième prière silencieuse
21 - Frapper le gong 3 fois
22 - Nam-Myoho-Rengué-Kyo 3 fois, lentement


contact : luc [@] lucchaumont.com